Association pour la santé publique du Québec

Retour à la liste Imprimer

Communiqués et publications

Problématique du poids

Attention : les jeunes québécois utilisent des méthodes de perte de poids néfastes pour leur santé

Montréal, le 24 octobre 2012 - En réaction aux résultats publiés dans l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) 2010-2011, l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) s’inquiète du nombre important de jeunes ayant recours à des méthodes potentiellement dangereuses pour contrôler ou maintenir leur poids. « Selon les résultats de l’Enquête publiés lundi par l’Institut de la statistique du Québec, environ 66 % des jeunes qui ont tenté de contrôler ou de maintenir leur poids ont utilisé "souvent" ou "quelques fois" une méthode présentant un potentiel de dangerosité. Il est temps de se préoccuper de cette situation inquiétante », affirme Chantal Bayard, chargée de dossiers à l’ASPQ.

Des statistiques préoccupantes
Au cours des six mois ayant précédé l’EQSJS 2010-2011, les jeunes qui ont tenté de contrôler ou de maintenir leur poids ont essayé différentes méthodes, notons parmi elles, le fait de sauter des repas « souvent » et « quelques fois » (28 %), de suivre une diète (12 %) ou de ne pas manger durant toute une journée (11 %). S’entrainer intensivement comme le font certains jeunes (28 %) peut également poser problème. « Les filles et les garçons du secondaire choisissent des stratégies différentes pour perdre ou maintenir leur poids, mais elles sont tout aussi néfastes. Il faut sensibiliser les jeunes à l’inefficacité des régimes et aux conséquences pour leur santé. Parmi les effets souvent observés, on compte la fatigue, la nausée, la difficulté à se concentrer, les tremblements et évidement… la reprise du poids perdu », souligne Mme Bayard.

Inefficacité des régimes
Les études le démontrent : les régimes sont inefficaces à long terme. En effet, 95 % des gens vont reprendre le poids perdu dans les cinq années qui suivent le régime. Si la vision à long terme ne séduit pas les jeunes, il faut tout de même leur rappeler qu’en jouant constamment avec leur poids, ils risquent malheureusement d’obtenir le résultat inverse que celui souhaité, c’est-à-dire un gain de poids. De plus, les régimes nuisent à l’acquisition d’une saine image corporelle et à l’estime de soi étant donné les échecs répétés qui sont vécus. Il faut plutôt miser sur l’adoption de saines habitudes de vie et l’acceptation d’une diversité corporelle.

À propos de l’Association pour la santé publique du Québec
Créée en 1943, l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) a pour mission de contribuer à la promotion, au maintien et à l’amélioration de la santé et du bien-être de la population québécoise, à titre de ressource autonome et associative en santé publique. www.aspq.org


- 30 -

Source :
Chantal Bayard, B. Sc. soc, M.A
Chargée de dossiers, Association pour la santé publique du Québec
Tél. : 514 528-5811 poste 237
Cell. : 514 880-8900
cbayard@aspq.org
 

Partager