Association pour la santé publique du Québec

Retour à la liste Imprimer

Communiqués et publications

1er septembre 2017 - Communiqué de presse
Montérégiens et Estriens s’opposent à la vente du cannabis par le privé

ENCADREMENT DU CANNABIS RÉCRÉATIF

Montérégiens et Estriens s’opposent à la vente du cannabis par le privé

Version PDF

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

encadrement du cannabis récréatif

Montérégiens et Estriens s’opposent à la vente du cannabis par le privé
 

Montréal, 1er septembre 2017 – Les consultations publiques régionales concernant l’encadrement du cannabis récréatif au Québec se déroulent aujourd’hui à Granby. Selon un sondage SOM, Montérégiens et Estriens se rallient à la tendance provinciale en ce qui a trait au rôle de l’État dans la distribution du cannabis récréatif. Selon eux, il appartient au gouvernement à veiller aux intérêts fondamentaux de la population québécoise. Émilie Dansereau-Trahan, spécialiste du contenu cannabis à l’ASPQ, ajoute que « Plus que le privé, l’État est, en effet, le mieux placé pour protéger la santé et la sécurité publique. »

Parmi les faits saillants de ce sondage, on note aussi que, contrairement au reste de la province, les résidents de l’Estrie estiment que, pour la société, la conséquence négative la plus importante liée à la consommation du cannabis réside dans la perte de contrôle de soi (22%), alors que pour les Québécois, ce sont plutôt les coûts sociaux liés à la consommation de cannabis (22 %) qui présentent le plus grand risque.

De leur côté, près de 3 Montérégiens sur 4 (71 %) estiment que le gouvernement devrait interdire la vente de produits dérivés du cannabis : « On parle ici des produits comestibles du type jujubes, chocolat, brownies ou encore des produits d’autosoins du type tampons hygiéniques au cannabis. Il s’agit d’une stratégie marketing de l’industrie qui lui permet de diversifier sa clientèle, de la fidéliser et de maximiser ses profits », précise Madame Dansereau-Trahan.

Rappelons que le sondage SOM a été réalisé auprès de plus de 3 500 répondants, répartis à travers toutes les régions sociosanitaires du Québec. Les résultats du sondage pour l’ensemble de la province et ceux de la région de la Montérégie ainsi que de l’Estrie sont disponibles en ligne pour consultation.

À propos de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)
L’ASPQ regroupe citoyens et partenaires pour faire de la santé durable, par la prévention, une priorité. L’ASPQ soutient le développement social et économique par la promotion d’une conception durable de la santé et du bien-être. La « santé durable » s’appuie sur une vision à long terme qui, tout en fournissant des soins à tous, s’assure aussi de les garder en santé par la prévention. www.aspq.org.

-30 -

Source : Émilie Dansereau-Trahan
Experte de contenus – dossier cannabis
Association pour la santé publique du Québec
Téléphone : 514 528-5811, poste 232
Cellulaire : 514-799-7901
Courriel : edansereau@aspq.org

Partager