Association pour la santé publique du Québec

Imprimer

Amiante

Bâtir la santé durable, c'est agir ensemble afin de mieux protéger la santé de la population du Québec et celle de ses travailleurs contre l’amiante.

En 2016, l'amiante a coûté la vie à 121 travailleurs, issus surtout des secteurs de la construction, de la rénovation et de la transformation du minerai. En plus d’entraîner des décès, elle cause des maladies chroniques résultant en des incapacités sévères faisant perdre plusieurs années de qualité de vie pour les travailleurs atteints. En plus de la souffrance humaine pour les victimes et leurs proches, il en et coûte très cher à notre système de santé et à nos collectivités.

Le Québec doit se rallier dès maintenant au gouvernement fédéral et aux autres provinces, et abaisser la norme provinciale d'exposition professionnelle à l'amiante chrysotile à 0,1 fibre/ml. comme dans la plupart des pays de l’OCDE et des provinces canadiennes.

En effet, la norme québécoise est dix fois plus permissive et le gouvernement a demandé à l’été 2017 à un comité-conseil de la CNESST d’examiner la pertinence d’abaisser la norme et, ce, alors que l’INSP recommande de la resserrer à 0,1 fibre/ml depuis 2003.

Le caractère trop permissif de la norme québécoise est lourd de conséquences. Présentement, l'amiante tue, à elle seule, plus de travailleurs québécois que toutes les autres causes de décès professionnellesréunies, incluant les accidents de travail.

C'est pourquoi l'ASPQ et ses partenaires se mobilisent pour mieux protéger les Québécois.es.