Association pour la santé publique du Québec

À la une
  • Cannabis

    L’ASPQ et l’ASMPQ invitent Québec à redoubler de vigilance à l’égard des produits dérivés du cannabis

    Montréal, le 16 septembre 2019 – À un mois de la légalisation des produits dérivés du cannabis, l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), l’Association des spécialistes en médecine préventive du Québec (ASMPQ) ainsi que leurs partenaires, Dr Richard Bélanger et monsieur Bastien Quirion, pressent le gouvernement d’encadrer plus rigoureusement la commercialisation des produits dérivés du cannabis. Leur mémoire à cet effet, adressé au ministre délégué Lionel Carmant le 6 septembre dernier, insiste sur le fait qu’il faut éviter que la logique marchande et le marketing contribuent à banaliser cette substance qui n’est pas inoffensive. D’ailleurs, les porte-parole des deux Associations, Me Marianne Dessureault et Dre Isabelle Samson, assistent au Forum international de santé publique sur le cannabis, aujourd’hui et jusqu’au 18 septembre, au Centre des congrès de Québec. Elles profiteront de l’occasion pour rappeler au ministère cette réalité.

  • Rayonnement de la santé publique

    Appel de candidatures - Élections au conseil d'administration de l'Association pour la santé publique du Québec pour la période 2019-2021

    La 76e Assemblée générale annuelle de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) aura lieu le mercedi 27 novembre 2019 à l'Hôtel Bonaventure Montréal.

    Conformément aux règlements généraux de l’ASPQ, les élections des administrateurs au conseil d’administration se tiennent lors de l’assemblée générale annuelle. Le mecredi 27 novembre 2019, nous procéderons à l’élection, pour un mandat de deux (2) ans, de cinq (5) des neuf (9) administrateurs du conseil d’administration de l’ASPQ. La période de mise en candidature prendra fin le vendredi 4 octobre 2019 à 23h59.

    Le conseil d’administration 

  • Cannabis

    ASPQ-ASMPQ - Commentaires conjoints au projet de Règlement sur les autres catégories de cannabis

    Monsieur le Ministre Carmant,

    Par la présente, l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), l’Association des spécialistes en médecine préventive du Québec (ASMPQ), le Dr Richard Bélanger et le professeur Bastien Quirion tiennent à appuyer, dans l’ensemble, la proposition de projet de Règlement déterminant d’autres catégories de cannabis qui peuvent être vendues par la Société québécoise de cannabis et certaines normes relatives à la composition et aux caractéristiques du cannabis présenté dans la Gazette officielle du Québec du 24 juillet 2019.
    Notre groupe ayant participé aux consultations sur le projet de loi n°2 sur le resserrement de l’encadrement du cannabis (PL-2), nous désirons contribuer à la réflexion entourant l’adoption de ce règlement. Nous vous soumettons en ce sens nos commentaires et nos recommandations.

  • Offres d'emploi / Appels d'offres

    Appel d’offres pour une ressource externe en évaluation

    L’Association pour la santé publique du Québec démarre une recherche-action sur le trouble du spectre d’alcoolisation fœtale (TSAF) qui permettra de créer une campagne de sensibilisation bilingue pour le Québec et pour le Canada à propos de la consommation d’alcool pendant la grossesse et le TSAF et, plus particulièrement, auprès des femmes âgées de 12 à 25 ans.

    L’ASPQ souhaite s’adjoindre les services d’une ressource en évaluation afin de renforcer ses pratiques évaluatives et de la soutenir dans la réalisation d’une démarche d’évaluation.

    Les offres de service doivent être acheminées avant le mardi 3 septembre, 17 h. Seules les offres retenues feront l’objet d’une communication de notre part.

  • Cannabis

    L’ASPQ réclame que l’âge légal de consommation du cannabis soit fixé à 18 ans

    Montréal, 15 mai 2019 – Satisfaite des amendements apportés au projet de loi no 2 sur le resserrement de l’encadrement du cannabis, l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) invite cependant le gouvernement à faire preuve de la même ouverture relativement à l’âge légal d’achat et de consommation du cannabis.