X

// Nouvelles

Dépôt du mémoire de l’ASPQ et de la Coalition Poids dans le cadre des Consultations sur le développement durable

Mémoire Consultations sur le développement durable

La santé humaine est indissociable de celle de notre environnement. Pour vivre en santé, un environnement sain est essentiel. Mieux vaut prévenir que guérir, car nous avons tout à gagner en déployant différentes actions durables qui permettront aux Québécois.es d’avoir accès à des milieux de vie durables et sécuritaires, dans une économie qui favorise le développement d’environnements favorables. Aujourd’hui plus que jamais, il est temps de poser un geste fort et de bâtir cette société où la santé est au cœur de l’économie et de chaque décision du gouvernement, comme ce fut le cas au plus fort de la crise de la COVID-19. Une population en santé est une richesse durable, une nouvelle devise qui ne se dévalue pas et qui résiste mieux aux crises.

Dans cette perspective et en prévision de la prochaine stratégie gouvernementale de développement durable, l’ASPQ et la Coalition Poids souhaitent partager leurs recommandations afin d’agir dès aujourd’hui pour la santé durable des Québécois.es, et ce, en relation avec plusieurs thèmes explorés dans cette consultation.

1-      Pour être porteur d’une alimentation saine et durable pour tous, l’ASPQ par le biais de la Coalition Poids recommande :

  • de poursuivre ses efforts pour favoriser la production locale de plus d’aliments sains;
  • de soutenir l’agriculture et la distribution de proximité;
  • de se baser sur des critères nutritionnels lors de l’octroi de subventions afin de produire davantage d’aliments locaux et sains.

2-      Pour favoriser des habitudes d’hydratation à la fois saines, écologiques, économiques et durables, l’ASPQ par le biais de la Coalition Poids recommande :

  • de soutenir l’implantation provinciale de l’initiative J’ai soif de santé dans ma municipalité pour faciliter la consommation d’eau du Québec, en plus de réduire à la source la production de contenants de boissons à usage unique;
  • de mettre en place une taxe sur les boissons sucrées dont les revenus sont dédiés à la prévention de l’obésité et des maladies chroniques;
  • de retirer les boissons sucrées de l’offre alimentaire des institutions publiques;
  • de sensibiliser et mieux informer la population sur les impacts de la surconsommation de boissons sucrées ainsi que sur la saine hydratation;
  • de subventionner l’installation et l’entretien des fontaines d’eau dans les lieux publics.

3-      Pour limiter le gaspillage alimentaire et mettre à profit les ressources du Québec à bon escient, l’ASPQ par le biais de la Coalition Poids recommande :

  • de revoir l’attribution du financement, des subventions et ses critères en vue de bâtir un système alimentaire sain et durable;
  • de soutenir la littératie alimentaire auprès des jeunes Québécois.es.

4-      Pour une économie verte et durable ainsi que des investissements responsables et des finances durables, l’ASPQ recommande :

  • d’investir massivement en promotion des saines habitudes de vie et prévention des maladies chroniques;
  • d’augmenter la taxe sur le tabac et d’instaurer une taxe sur les boissons sucrées et énergisantes dont les sommes sont réinvesties dans la prévention.

5-      Pour des milieux de vie durables, la nature et le bien-être, l’ASPQ par le biais de la Coalition Poids recommande :

  • de verdir les villes et es cours d’école;
  • d’augmenter le nombre de parcs, d’espaces verts et d’aires récréatives;
  • d’encourager les municipalités à revoir leurs règlements municipaux pour permettre le jeu libre dans la rue et favoriser les déplacements actifs;
  • d’interdire la présence de restaurants-rapides près des écoles.

6-      Pour une mobilité durable, l’ASPQ par le biais de la Coalition Poids recommande :

  • de cesser l’expansion des périmètres urbanisés et de consolider les milieux déjà bâtis;
  • de prioriser le développement d’infrastructures pour des déplacements actifs en toute sécurité et l’offre de transports collectifs;
  • de réduire la place de l’automobile et de cesser l’expansion routière.

7-      Pour la création d’une nouvelle entité dédiée au développement et à la santé durables, l’ASPQ recommande :

  • de créer un Secrétariat au développement et à la santé durables ;
  • que ce Secrétariat soit consulté lors de l’élaboration des mesures prévues par les lois et règlements.

8-      Pour la recherche au service du développement durable, l’ASPQ recommande :

  • d’améliorer le processus d’accès aux données pour la communauté de chercheur.e.s du Québec dont les intérêts sont publics ;
  • de décloisonner les données pour comprendre l’impact global et durable de nos actions ;
  • de réunir les chercheur.e.s du Québec autour du développement durable, analysant des données croisées pour avoir un portrait global de tous les déterminants de notre santé ;
  • d’orienter les actions gouvernementales et citoyennes en fonction des résultats obtenus ;
  • de s’assurer que les résultats des études réalisées à partir de données gouvernementales soient communiqués à la population.