Association pour la santé publique du Québec

Imprimer

Communiqués et publications

Recherche d'actualités

  • 22 mars 2016 - Communiqué de presse - Alimentation tout-petits

    Élimination des gras trans

    L’ASPQ demande à la Ministre de la santé Philpott d’agir sur les gras trans

    L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), appuyée par plusieurs organisations, souhaite que la ministre de la Santé, Jane Philpott débute la régulation pour l’élimination des gras trans industriels de nos aliments.
    Certaines municipalités pressent également le gouvernement d’agir. « Depuis plusieurs années, nous demandons au gouvernement de retirer l’usage des gras trans industriels dans les restaurants. Comme élus municipaux, nous avons à cœur la santé de nos citoyens et souhaitons que ceux-ci puissent avoir accès à une offre alimentaire saine. Le 22 mars, nous sommes fiers d’avoir fait adopter à l’unanimité une motion pour faire éliminer les gras trans, au Conseil de la Ville de Montréal», précise Marvin Rotrand, conseiller municipal de Snowdon à Montréal.

  • Obésité - PSMA

    L’alimentation et la pratique d’activités physiques ne suffisent pas à enrayer l’épidémie d’obésité

    L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) salue l’approche pansociétale pour un Canada en meilleure santé publiée mardi par le Comité sénatorial permanent des Affaires sociales, des sciences et de la technologie.
    Toutefois, l’ASPQ se désole que les solutions envisagées ne touchent que l’alimentation et la pratique d’activités physiques et qu'elles occultent d’autres facteurs importants liés à la lutte à l’obésité. C'est, entre autres, le cas de l’industrie de l’amaigrissement et de ses multiples produits, services et moyens amaigrissants (PSMA) qui, par leurs publicités fausses et trompeuses, visent une population vulnérable ayant une préoccupation excessive à l’égard du poids et qui souhaite correspondre à un modèle unique de beauté. 

Éléments par page :