Association pour la santé publique du Québec

Retour à la liste Imprimer

Communiqués et publications

6 octobre 2016 - Communiqué de presse - Rayonnement de la santé publique
Transparence et prévention réclamées au ministre de la Santé du Québec

RAPPORT DU COMMISSAIRE À LA SANTÉ ET AU BIEN-ÊTRE

Transparence et prévention réclamées au ministre de la Santé du Québec

RAPPORT DU COMMISSAIRE À LA SANTÉ ET AU BIEN-ÊTRE :
Transparence et prévention réclamées au ministre de la Santé du Québec

VERSION.pdf

Montréal, 6 octobre 2016 – L’ASPQ se réjouit de la place déterminante réservée à la prévention et à la transparence dans le dernier rapport du Commissaire à la santé et au bien-être traitant du panier de services assurés.

Intitulé Entendre la voix citoyenne pour améliorer l’offre de soins et services, cet état deslieux vise à soutenir les décideurs dans leurs prises de décisions et leur permettre de prendre en compte les valeurs et préoccupations citoyennes. Sans toutefois formuler de recommandations, le Commissaire dresse une liste de préoccupations des citoyens et suggère des « voies de transformation » novatrices et structurantes.

Nouvelle gouvernance en toute transparence
Au chapitre des voies de transformation selon les citoyens, le rapport traite de la modernité de la vision de gouvernance et insiste sur l’importance d’opter pour une structure de gouvernance transparente, équitable et apolitique, sans quoi les décisions prises pourraient en souffrir . Selon Lucie Granger, directrice générale de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), « il suffit d’appliquer, de manière systématique et transparente, les pouvoirs conférés au ministre de la Santé par l’article no 54 de la Loi sur la santé publique. En effet, le ministre est habilité à assumer pleinement et systématiquement ses pouvoirs en émettant des évaluations d’impact sur la santé et en rendant publics, par souci de transparence, ses avis aux autres ministères afin de promouvoir la santé et d’encourager l’adoption de politiques publiques aptes à favoriser une amélioration de la santé et du bien-être des citoyens. »

Madame Granger profite de la sortie du rapport du Commissaire à la santé et au bien-être pour rappeler que « le dévoilement prochain de la Politique gouvernementale de prévention en santé sera une occasion unique de confirmer l’engagement ferme de Québec à agir de façon significative et transparente en prévention au bénéfice de la santé durable des citoyens. Il est possible et urgent d’agir pour bâtir la santé durable en ce 21e siècle. »

Priorité à la prévention en santé
La principale préoccupation des citoyens, par rapport au panier de services actuels, touche le manque de prévention et de promotion de la santé et du bien-être. Lucie Granger invite « le gouvernement du Québec à s’engager sur la voie de la prévention et à y investir les ressources financières et humaines nécessaires. Il faut davantage s’intéresser à produire de la santé et non pas uniquement à veiller à dispenser des services et des soins aux patients, qui demeurent, par ailleurs, importants. Prévenir, c’est contribuer à éviter qu’un citoyen ne franchisse les portes de l’urgence de l’hôpital. Ça constitue un gain social et économique important. »

L’analyse du Commissaire insiste sur la nécessité d’agir plus en amont sur la santé, en particulier auprès des populations vulnérables. Plusieurs documents internationaux, canadiens et québécois, issus de différents comités et commissions, confirment l’importance cruciale de la prévention et de la promotion de la santé dans la lutte aux maladies chroniques évitables sur tout le cycle de vie.

Dans cet état des lieux, citoyens et organismes soulèvent également l’impact négatif des coupes en santé publique sur les services offerts.

 

À propos de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)
L’ASPQ regroupe citoyens et partenaires pour faire de la santé durable, par la prévention, une priorité.
L’ASPQ soutient le développement social et économique par la promotion d’une conception durable de la santé et du bien-être. La « santé durable » s’appuie sur une vision à long terme qui, tout en fournissant des soins à tous, s’assure aussi de les garder en santé par la prévention. www.aspq.org.

- 30 -


Source :
Jean Alexandre
Responsable des communications et de la collecte de fonds,
Association pour la santé publique du Québec
Téléphone : 514 528-5811, poste 261
Cellulaire : 514-442-7119
Courriel : jalexandre@aspq.org
 

Partager