Association pour la santé publique du Québec

Imprimer

Pourquoi se préoccuper des PSMA?

En tant que professionnels de la santé, vous devez vous préoccuper des PSMA.

Visionnez ce court métrage afin de saisir toute la complexité de la gestion du poids et l’importance d’en parler dans vos diverses interventions : téléchargez la vidéo.

Pourquoi vous devez être préoccupés :

Parce que miser sur la perte de poids n’est pas une solution suffisante

Ainsi, sans nier l’importance de la problématique du poids au Québec, il est nécessaire que soient analysées les conséquences néfastes des multiples tentatives de perte de poids, trop souvent vouées à l’échec. Il faut également se demander si de les motiver à perdre du poids ne contribue pas davantage au problème et s’il ne serait pas préférable de miser sur le maintien du poids actuel, le plaisir de manger et la qualité de vie.

Parce que les PSMA nuisent à la promotion de la santé

La problématique du poids au Québec est présente et réelle. En effet, 57 % de la population présente un surplus de poids. Dans bien des cas, le diabète de type 2 peut être contrôlé en modifiant les habitudes de vie. Toutefois, changer ses habitudes de vie ne se fait pas du jour au lendemain et les PSMA peuvent ainsi sembler être une solution alléchante. Mais dans les faits, ils nuisent au travail de promotion de la santé que vous faites.

57 % de la population présente un surplus de poids

En effet, changer ses habitudes, c’est un processus qui prend du temps et qui se fait graduellement. Une perte de poids peut s’en suivre, mais ce n’est pas le principal objectif visé. Les promesses de l’industrie de l’amaigrissement peuvent donc sembler beaucoup plus attirantes pour vos patientes. Il est donc essentiel d’aborder non seulement la perte de poids, mais aussi les raisons qui motivent le désir de perdre du poids.

Parce que le suivi professionnel est le grand absent des services amaigrissants

En ce qui concerne les services amaigrissants, une étude menée par l’ASPQ conclut que dans la plupart des services amaigrissants tels que Weight Watchers ou Minçavi, il ne semble pas y avoir de professionnels de la santé qualifiés comme des médecins, des infirmières, des nutritionnistes, des kinésiologues ou des psychologues parmi le personnel en place pour offrir l’encadrement.

Les risques des PSMA sur la santé physique

Afin de bien faire comprendre à vos patientes les effets indésirables associés aux produits amaigrissants, vous trouverez, dans cette section les principaux risques associés aux PSMA en général, mais aussi spécifiques à certains d’entre eux. Cette section sera régulièrement mise à jour. Ainsi, vous pourrez fournir à vos patientes une information juste et concise.

RISQUES - Les produits de santé naturels et leurs ingrédients

Les produits amaigrissants comportent plusieurs risques liés aux ingrédients qu’ils contiennent.
 

  • En 2009, plus de 90 % des produits de santé naturels recensés par l’ASPQ n’avaient pas été approuvés par Santé Canada et se retrouvaient tout de même en vente libre en pharmacie ou dans les magasins d’aliments naturels.
  • Plusieurs produits de santé naturels contiennent des ingrédients dangereux qui peuvent être nocifs pour la santé. (lien vers le tableau explicatif sur les risques pour la santé).
  • Certains des ingrédients retrouvés dans les produits de santé naturels ont été liés à des effets secondaires allant de troubles gastro-intestinaux à des lésions hépatiques pouvant causer la mort.
     

Consultez le tableau ci-dessous pour en apprendre davantage sur les risques spécifiques de certains ingrédients.
 

Ingrédients Efficacité pour la perte de poids Effet indésirable Interactions possibles avec des médicaments et contre-indications
Algues marines Manque de preuves d’efficacité Certaines espèces d’algues sont toxiques et peuvent emmagasiner des métaux lourds et d’autres substances toxiques. Si utilisé sur une longue période, il y aurait un risque d’une diminution de l’absorption du fer, du potassium et du sodium. Peuvent interférer avec le traitement des affections de la thyroïde. Les personnes souffrant d’acné devraient éviter.
Cascara sagrada Perte de poids due à l’effet laxatif Peut causer une diarrhée récurrente. L’utilisation de laxatifs sur de longues périodes peut entraîner une dépendance. Les pertes importantes de liquides peuvent provoquer de faibles niveaux de potassium. Cette déficience peut causer, éventuellement, des problèmes cardiaques.
Ephedra, Ephedrine Bannie au Canada et aux États-Unis dans les produits pour la perte de poids Palpitations, effets psychiatriques, gastro-intestinaux, tremblements, insomnie. 17 décès, 15 infarctus, 24 accidents cardiaques, cérébro-vasculaires et neurologiques, 11 attaques et 16 symptômes psychiatriques. Personnes souffrant de thrombose coronarienne, diabète, glaucome, hypertension, problème thyroïdiques, cardiaques ou de la prostate.
Garcinia Cambogia  Efficacité non prouvée  Migraine, problèmes respiratoires et gastro-intestinaux  Non documenté
Gomme de guar  Ne serait pas efficace pour la perte de poids  Diarrhée et problèmes gastro-intestinaux  Pourrait décroître l’absorption de contraceptifs oraux et la potentialisation de l’insuline
Orange Amère/Synéphrine  Efficacité non prouvée  Lorsque combinée à la caféine, ses effets pourraient être similaires à ceux de l’éphédrine  Thrombose coronarienne, troubles cardiovasculaires, hypertension artérielle, glaucome, diabète, troubles de la thyroïde, dépression, anxiété, agitation
RISQUES - Les services amaigrissants

Le plus grand risque associé aux services amaigrissants est lié au rythme de perte de poids. En effet, une perte de poids trop rapide est non seulement néfaste pour le corps, mais est aussi liée à une reprise du poids perdu et parfois plus encore. De plus, certains services amaigrissants n’offrent pas une grande diversité alimentaire et donc, il y a des risques de carences en nutriments.
 

Le régime n’est pas anodin et inoffensif malgré qu’il soit socialement accepté par la majorité. Le fait d’être continuellement au régime ou de faire attention à son poids quotidiennement représente l’un des facteurs de risque associés à l’obésité.

Au niveau de la santé physique, les effets indésirables observés des diètes diffèrent selon la personne et la diète choisie.

Effets mineurs des services amaigrissants :

  • Constipation
  • Diarrhée
  • Hypotension
  • Maux de tête
  • Étourdissements
  • Intolérance au froid
  • Crampes musculaires
  • Perte de cheveux

Effets majeurs des services amaigrissants :

  • Arythmie cardiaque
  • Arrêts cardiaques
  • Déséquilibre électrolytique
  • Mort
RISQUES - Les moyens amaigrissants

Un des principaux risques associés aux moyens amaigrissants est un risque financier. En effet, aucun moyen amaigrissant n’a fait la preuve de son efficacité et n’est basé sur des fondements scientifiques. De plus, les régimes qui font partie de cette catégorie présentent les mêmes risques que ceux associés aux services amaigrissants. Pour les connaître, consultez la section Les risques pour la santé des services amaigrissants.

Tableau sur les types de PSMA, leurs caractéristiques, leurs risques accompagné d'un argumentaire

Type de PSMA choisi et risques pour la santé
 

Types de PSMA Caractéristiques Risques Argumentaire
Hypocalorique
(ex : Scarsdale) 
Menu rigide et monotone Carences, fatigue, constipation, nausée Régime très limité et reprise rapide du poids perdu
Hyperprotéiné
(ex : Atkins, Idéal Protein) 
Consommation de féculents, légumineuses, fruits et sucre interdite. Consommation illimitée d’aliments riches en lipides et en protéines. Carence en vitamines, fibres et sels minéraux.
Fatigue, constipation, hypercholestérolémie.
Graves conséquences sur la santé, particulièrement sur le plan cardiovasculaire.
Hypoglycémique
(ex : Montignac) 
Exclusion d’aliments à indice glycémique élevé. Ne mélange pas les lipides et les glucides. Carences nutritionnelles dues à une consommation insuffisante de certaines catégories d’aliments. Privation d’aliments recommandés par le Guide alimentaire canadien. Compliqué à comprendre.
Programmes commerciaux de perte de poids
(ex : Weight Watchers, Minçavi, etc.)
 
Diète restrictive. Rencontres généralement de groupe visant soutien et motivation. Reprise fréquente du poids perdu dès l’arrêt du programme. Manque d’encadrement individualisé.
Centres commerciaux de perte de poids
(ex : Herbal magic, Centre de la diète) 
Utilisation de technique minceur, produits naturels et cures de nettoyage. Carences nutritionnelles. Rythme de perte de poids proposé trop élevé.  Manque de preuve scientifique quant à l’efficacité des produits. Encadrement pas nécessairement assuré par des professionnels de la santé.
Substituts de repas
(ex : Slim Fast, Nutribar, etc.)  
Diète hypocalorique. Remplacement d’un ou deux repas par des substituts. Manque de variété alimentaire. Peu causer des déficits énergétiques et nutritionnels. Peut entraîner une perte de poids trop rapide. Rapport avec la nourriture dénaturé.
Produits de santé naturels (ex : Controlex, Triolax, Xenadrine, etc) Souvent composés de plantes laxatives et diurétiques. Ingrédients prétendus «miracles». Efficacité et/ou non dangerosité des produits non évaluée. Aucun effet reconnu sur la perte de poids. Effets secondaires graves, intoxication et décès répertoriés.
Produits transdermiques 
(ex : crèmes, timbres, etc) 
Perte de poids, contrôle de l’appétit, dissolution des gras par diffusion à travers l’épiderme d’ingrédients «actifs».  Efficacité et/ou non dangerosité des produits transdermiques non démontrées. Aucun effet reconnu sur la perte de poids.
Appareils / dispositifs / techniques
(ex : Bracelet minceur, Pantashort amincissant, ceinture amincissante, etc)
Perte de poids par acupression, électro-stimulation, électro-acupuncture, aimant/champ magnétique. Efficacité et/ou non dangerosité des appareils / dispositifs / techniques non démontrées. Aucun effet reconnu sur la perte de poids.

Les risques des PSMA sur la santé psychologique

95 % des personnes qui suivent un régime reprendront le poids perdu dans les cinq années qui suivent.

Une insatisfaction de son image corporelle

Plusieurs études se sont intéressées aux effets de l’insatisfaction de l’image corporelle sur le bien-être psychologique : les résultats sont alarmants. En effet, ce type d’insatisfaction a été associé à un niveau plus élevé de symptômes dépressifs et de stress. Un mal-être général peut être ressenti et les activités de la vie quotidienne, telles que les repas, le moment de s’habiller et les activités sportives, sont susceptibles de se transformer en sources importantes d’anxiété.
 

Une préoccupation excessive à l’égard de son poids
  • Selon un sondage mené par l’ASPQ en 2008, 20,6% des répondantes ayant utilisé un PSMA au cours des 12 derniers mois ont commencé à être préoccupées par leur poids avant l’âge de 15 ans. (lien vers le sondage)
  • Selon ce même sondage, près de la moitié des utilisatrices de PSMA avaient un poids santé. (lien vers le sondage)
     

Les services amaigrissants mènent à un cycle d’échecs

Les PSMA contribuent à maintenir le mythe que nous pouvons tous atteindre le poids dont nous rêvons et qu’il s’agit donc de détermination et d’efforts pour y parvenir. Ainsi, ceux et celles ayant échoué dans une démarche de perte de poids à l’aide d’un PSMA peuvent ressentir de la culpabilité, car ils s’attribuent la cause de leur échec alors que dans les faits, c’est la méthode qui ne fonctionne pas.

Les PSMA encouragent les préjugés envers le surplus de poids

Les PSMA contribuent également aux différents préjugés à l’égard des personnes ayant un surplus de poids. Les études le témoignent, les préjugés envers les personnes obèses sont courants. Elles sont perçues comme étant paresseuses, lâches, moins travaillantes, moins attirantes, etc. Pour de plus amples informations à ce sujet, visitez le site du Rudd Center for food policy and obesity. Vous y trouverez entre autres une formation en ligne pour les professionnels de la santé qui abordent les préjugés associés à l’obésité.

Les risques financiers des PSMA

Les PSMA présentent un risque monétaire, particulièrement lorsqu’ils sont achetés en ligne

Prenons le cas des baies d’açaï (voir le menu déroulant Protection du consommateur). Le produit était acheté en ligne et on promettait au consommateur un essai gratuit. Toutefois, ce dernier devait payer les frais d’envoi par carte de crédit, d’une valeur d’environ 5$. Le consommateur reçoit quelques jours plus tard son échantillon gratuit. Le mois suivant, un 2e flacon de baies d’açaï lui est envoyé, mais cette fois-ci, la facture sera salée, entre 70 et 100$. Et ce processus se poursuit tous les mois jusqu’à ce que le consommateur appelle la compagnie pour faire cesser l’envoi mensuel ainsi que les prélèvements automatiques sur sa carte de crédit.
 

 

Même lorsqu’acheté en pharmacie ou ailleurs, un risque financier existe dans la mesure où les PSMA sont coûteux.

En tenant compte d’une évaluation coût efficacité, vous êtes perdant assurément. Consultez cet article publié le 13 juillet 2010 dans La Presse : Maigrir à tout prix peut coûter très cher