Association pour la santé publique du Québec

Imprimer

Risques pour la santé

Les produits, services et moyens amaigrissants représentent un risque pour votre santé mais également pour votre portefeuille!

 

Risques pour la santé

1. Produits amaigrissants

Les produits amaigrissants comportent plusieurs risques liés aux ingrédients qu’ils contiennent. Consultez le tableau ci-dessous pour en apprendre davantage sur les risques propres à certains ingrédients.

Tableau explicatif sur les risques pour la santé

 

Ingrédients  Efficacité pour la perte de poids  Effet indésirable  Interactions possibles avec des médicaments et contre-indications
 
Algues marines  Manque de preuves d’efficacité  Certaines espèces d’algues sont toxiques et peuvent emmagasiner des métaux lourds et d’autres substances toxiques.  Si utilisé sur une longue période, il y aurait un risque d’une diminution de l’absorption du fer, du potassium et du sodium. Peuvent interférer avec le traitement des affections de la thyroïde. Les personnes souffrant d’acné devraient éviter.
 
Cascara sagrada  Perte de poids due à l’effet laxatif  Peut causer une diarrhée récurrente. L’utilisation de laxatifs sur de longues périodes peut entraîner une dépendance.  Les pertes importantes de liquides peuvent provoquer de faibles niveaux de potassium. Cette déficience peut causer, éventuellement, des problèmes cardiaques.
 
Ephedra, Ephedrine  Bannie au Canada et aux États-Unis dans les produits pour la perte de poids  Palpitations, effets psychiatriques, gastro-intestinaux, tremblements, insomnie. 17 décès, 15 infarctus, 24 accidents cardiaques, cérébro-vasculaires et neurologiques, 11 attaques et 16 symptômes psychiatriques.  Personnes souffrant de thrombose coronarienne, diabète, glaucome, hypertension, problème thyroïdiques, cardiaques ou de la prostate.
 
Garcinia Cambogia  Efficacité non prouvée  Migraine, problèmes respiratoires et gastro-intestinaux  Non documenté
 
Gomme de guar  Ne serait pas efficace pour la perte de poids  Diarrhée et problèmes gastro-intestinaux  Pourrait décroître l’absorption de contraceptifs oraux et la potentialisation de l’insuline
 
Orange Amère / Synéphrine  Efficacité non prouvée  Lorsque combinée à la caféine, ses effets pourraient être similaires à ceux de l’éphédrine  Thrombose coronarienne, troubles cardiovasculaires, hypertension artérielle, glaucome, diabète, troubles de la thyroïde, dépression, anxiété, agitation
 

2. Services amaigrissants

Le plus grand risque associé aux services amaigrissants est lié au rythme de perte de poids. En effet, une perte de poids trop rapide est non seulement néfaste pour le corps, mais est aussi liée à une reprise du poids perdu et parfois plus encore. La saine gestion du poids n’est donc pas respectée Certains services amaigrissants n’offrent pas une grande diversité alimentaire, il y a donc des risques de carences en nutriments.

3. Moyens amaigrissants

Le principal risque associé aux moyens amaigrissants est monétaire puisqu' aucun de ces moyens n’a fait la preuve de son efficacité et n’est basé sur des fondements scientifiques.

Risque financiers

Les PSMA présentent un risque, particulièrement lorsqu’ils sont achetés en ligne. Prenons le cas des baies d’açaï. Le produit était acheté en ligne et on promettait au consommateur un essai gratuit. Toutefois, ce dernier devait payer les frais d’envoi par carte de crédit, d’une valeur d’environ 5 $. Le consommateur reçoit quelques jours plus tard son échantillon gratuit. Le mois suivant, un 2e flacon de baies d’açaï lui est envoyé, mais cette fois-ci, la facture sera salée: entre 70 et 100 $. Ce processus se poursuit tous les mois jusqu’à ce que le consommateur appelle la compagnie pour faire cesser l’envoi mensuel ainsi que les prélèvements automatiques sur sa carte de crédit.

  • Même si vous achetez un PSMA en pharmacie, vous courez un risque financier. Non seulement ils sont dispendieux, ils sont également innefficaces. En tenant compte d’une évaluation coût efficacité, vous êtes perdant assurément. Consultez cet article publié le 13 juillet 2010 dans La Presse.