Association pour la santé publique du Québec

Imprimer

Faits saillants

Faits saillants sur la prévention de la violence

  • Les carabines et les fusils de chasse sont des armes souvent récupérées sur des lieux de crime. Ce sont les armes à feu les plus utilisées dans les cas de violence conjugale, de suicides et d’homicides d’agents de police, particulièrement en région rurale.
  • Le processus de sélection et l’émission de permis réduisent les risques que des personnes dangereuses aient accès à des armes; l’enregistrement est essentiel pour faire respecter les dispositions liées aux permis.
  • L’enregistrement de toutes les armes à feu responsabilise les propriétaires d’armes et réduit simultanément le risque que des armes légalement enregistrées soient détournées vers des propriétaires sans permis.
  • L’enregistrement de toutes les armes à feu permet aux policiers de prendre des actions préventives pour retirer des armes d’entre les mains de personnes dangereuses et de faire respecter les ordonnances d’interdiction. L’enregistrement est donc bénéfique pour la prévention de la violence.
  • Le registre des armes aide les policiers dans leurs enquêtes. Ce dernier a permis à la GRC d’identifier deux hommes qui ont ensuite été trouvés coupables de complicité dans les meurtres de 4 officiers de la GRC à Mayerthorpe (AB), en partie car une carabine enregistrée avait été laissée sur la scène du crime.
  • Toutes les armes à feu illégales sont d’abord des armes légales. Le contrôle des armes légales est essentiel pour prévenir leur détournement et ainsi assécher l’offre illégale.