Association pour la santé publique du Québec

Imprimer

COVID-19

QU'EST-CE QUE LA SANTÉ PUBLIQUE ?

Le 13 mars 2020, la COVID-19 a fait basculer nos existences et nous a fait prendre conscience de l'importance de notre santé, individuelle et collective. Le rôle crucial de la santé publique fait partie de nos vies. Rendons hommage à tous les acteurs de santé publique qui luttent contre le virus et font tant d'autres choses pour bâtir la santé durable des Québécois.es.
Infographie-Santé publique PDF       -  What is public health PDF

À SURVEILLER 
 

 
Prenons soin de nous

Pour éviter d’attraper et de transmettre le virus, respectons  toutes les règles d’hygiène et les consignes du gouvernement, pour pouvoir reprendre le cours de nos vies aussitôt que possible!

L'Association pour la santé publique du Québec réunit sur cette page des conseils, des ressources et des trucs pratiques pour prendre soin de nous. Cette section est mise à jour 

 

Attention aux excès d'alcool, de tabac ou de cannabis

Recevoir au temps de la COVID-19
Comment recevoir ou être reçu en temps de COVID-19? Il faut s'adapter et respecter les consignes. La limite de personnes à recevoir à la maison est encore de 10 personnes (et de 3 foyers maximum idéalement). Pour s'y retrouver, consultez la fiche info : Un party au temps de la COVID-19, tu peux gérer ça!

Rassemblements au temps de la COVID-19 
Consultez l'aide-mémoire pour les rassemblements permis.

 

La pandémie modifie la consommation d’alcool et de cannabis 

Deux semaines après l'annonce de l'état d'urgence sanitaire, du 27 au 29 mars, un sondage de l'ASPQ a été mené par la firme Léger auprès de 1001 adultes. Dévoilé par voie de communiqué de presse, celui-ci indique que, même si certains ont maintenu, voire amélioré leurs comportements en matière de santé, plusieurs Québécois ont adopté des habitudes qui pourraient affecter leur santé à court, moyen ou long terme. 

Ne tombons pas dans le piège !
En période d’incertitude et d’isolement, la consommation d’alcool, de tabac ou de cannabis peut augmenter. 

• Évitons de garder de quantités importantes d’alcool au frais, prêt à boire.
• Gardons que le nécessaire dans notre environnement régulier et rangeons les provisions un peu plus à l’écart.
• Réduisons le stress au moyen de séances de relaxation, de méditation ou d’activités physiques, de bains chauds, de respirations profondes.

Besoin d'aide pour votre consommation d'alcool ou de cannabis?
Besoin d'aide pour votre consommation d'alcool ou de cannabis?

• Drogue-Aide-référence : 514-527-2626 ou 1-800-265-2626

• Dépendances Tel-Aide : 514-935-1101

Exercices de relaxation
Exercices de relaxation 

La pratique d’un exercice de contrôle de la respiration apaise les battements du cœur. Cela a pour conséquence de modifier l’équilibre mental, de diminuer le stress et l’anxiété et d’être plus serein :

Exercices de mindfulness à faire à la maison : la mindfulness, soit le fait d’intentionnellement porter attention au moment présent sans y apporter de jugement critique, s’avère être une solution éprouvée scientifiquement pour s’ancrer dans l’instant présent, apprivoiser le stress et cultiver sa résilience. 5 exercices réalisables  à domicile, proposés par le Dr Hugues Cormier, professeur au Département de psychiatrie et d’addictologie, directeur du Centre Présence en médecine intégrative pro résilience et instructeur mindfulness au Centre de prévention de l’Institut de cardiologie de Montréal.

• Respiration 4-7-8:  il s’agit de placer notre langue contre le palais, juste derrière les incisives du haut. Dans le même temps, expirez tout l’air contenu dans vos poumons. Ensuite, en maintenant votre langue dans cette position, fermez la bouche et inspirez par le nez en comptant jusqu’à 4. Retenez votre respiration en comptant jusqu’à 7. Et puis, expirez bruyamment par la bouche, en comptant jusqu’à 8. Répétez l’exercice trois fois, et au bout du compte, vous devriez être enfin endormi.

• Cohérence cardiaque: la méthode de base consiste à faire 6 respirations par minute (inspiration durant 5 secondes puis expiration durant 5 secondes), pendant 5 minutes en tout.

 

 

 

SAQ: derrière la question du service essentiel

26 mars 2020 : le débat se polarise : est-ce que les succursales de la Société des alcools du Québec doivent demeurer ouvertes ? Les échos contradictoires résonnent de partout. Loin d’être anodin, ce débat illustre la place prépondérante qu’occupe l’alcool dans notre sociétél Voyez une lettre ouverte de l'ASPQ

 

Optons pour de saines habitudes de vie

 

Bien manger et être actif pour profiter de la vie maintenant et plus tard

Pour rester en santé, sentir qu'on a de l'énergie et s'assurer de profiter de l'après-crise, il est important d'avoir une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif malgré le confinement ou les mesures de distanciation physique. Pour nous aider à relever ce défi, le site de la Coalition Poids propose une panoplie d'idées pratiques qui facilitent notre vie.

      

Les Diététistes du Canada rappellent aussi que, si nous devons nous isoler, et particulièrement si nous avons des symptômes, il est important de bien se nourrir et de bien s'hydrater, même si nous avons peu d’appétit. 

 

Investir dans son sommeil : une clé du mieux-être! 

En cette période de stress, un sommeil réparateur est essentiel à la santé physique et mental ainsi qu'au bien-être. Pour en savoir davantage à ce sujet, cliquez ICI.

 

Agissons sur notre préoccupation à l'égard du poids

La pandémie modifie la préoccupation à l'égard du poids

Un sondage de l'ASPQ mené par la firme Léger du 27 au 29 mars auprès de 1001 adultes révèle que plus d'un Québécois sur 3 a connu une augmentation de sa préoccupation à l'égard du poids depuis la déclaration d'état d'urgence sanitaire et le début des mesures de confinement. En plus d'avoir un possible impact psychologique, une telle préoccupation peut mener à l'utilisation de méthodes de perte de poids inefficaces et néfastes pour la santé physique et mentale.

Si vous êtes préoccupé.e par votre poids, visitez le site de la campagne Méfiez-vous des apparences trompeuses! Vous y découvrirez plusieurs informations sur les produits, régimes et services minceur et sur les fausses promesses de cette industrie, en plus de conseils pour une saine gestion du poids à long terme.

Besoin d'aide pour votre préoccupation à l'égard du poids?
Besoin d'aide pour votre préoccupation à l'égard du poids?

•  ANEB offre des services gratuits aux personnes de tous âges

→ ligne d'écoute:  514-630-0967 ou 1 800-630-0907 (8h à 3h am) 
→ textos: 1 800-630-0907 de 11h à 15h30
→ clavardage: anebados.com de 16h à 20h30 

 

Amusons-nous pour garder le moral

 Pour combattre l'ennui et nous sentir mieux : 

•  BOUGEONS! L’activité physique est un excellent moyen pour évacuer le stress, se changer les idées et rester en santé. Pour des idées et des liens web visant à rendre plus facile le fait de bouger davantage, visitons le site de la Coalition Poids.

À partir du 20 mai, reprise de la pratique individuelle ou à deux sans contact et à des fins récréatives de certaines activités sportives, de loisir et de plein air qui se déroulent à l’extérieur.

•  PRENONS DE L'AIR FRAIS à l’extérieur autant que possible, tout en respectant les consignes du gouvernement, est salutaire. Si nous ne pouvons pas sortir marcher ou à vélo, ouvrons une fenêtre quelques minutes pour nous aérer l’esprit.

Le Scientifique en chef du Québec et QuébecOiseaux ont mis sur pied le programme Des oiseaux à la maison, une activité de science participative qui nous invite à découvrir les oiseaux à partir de chez nous tout en respectant les mesures d'isolement.

•  AMUSONS LES ENFANTS. Vifa Magazine propose un recensement d'initiatives gratuites qui permettent de jouer en famille ou d'occuper nos troupes pour faciliter le télétravail.

• VARIONS LES ACTIVITÉS POUR RESTER STIMULÉ! Faisons un casse-tête, lisons, visionnons un film,  écoutons de la musique, cuisinons une nouvelle recette ou un plat familial réconfortant, dessinons, peignons ou appelons famille et amis.

• DÉCOUVRONS L’ART! Même s’ils sont physiquement fermés, bibliothèques, théâtres, musées, salles de spectacles et autres lieux culturels viennent à nous sur le Web. Partons à la découverte de différents types d’art, d'ici et d'aiileurs, sans frais.

Activités culturelles et jeux gratuits
Activités culturelles et jeux gratuits 

Jeux
• Jouez avec vos amis.es à distance: Board Game Arena;
Loups-garous;

Livres
Location de livres numériques dans les Bibliothèques de Montréal
• Irréductibles avec Astérix, magazine numérique et hebdomadaire 

Musées
Visites virtuelles:
   ○ Musée des Beaux-arts de Montréal
   ○ Musée national des beaux-arts du Québec
   ○ Musée Pointe-à-Callière
   ○ Le Louvre (Paris)
   ○ The Metropolitain Museum of Art (New-York)

Musique
• Concerts de l’Orchestre symphonique de Montréal tous les lundis, mercredis et vendredis à 20h
• Opéra national de Paris sur France.tv : des classiques de l'opéra sont offerts.

Spectacles
Cirque du Soleil : plusieurs spectacles d'une durée de 60 minutes. 

Théâtre 
• Mademoiselle Julie en format radio-théâtre
• ​​​Théâtre du Nouveau Monde : plusieurs pièces à voir ou à revoir

 

Gardons le contact!

Maintenons des liens réguliers avec notre famille et amis, et particulièrement avec nos aînés et les gens malades.Soyons créatifs!

La techonolgie est là pour nous rapprocher des autres tout en respectant les consignes.
• Avec les yeux : Facetime, Skype, Google Hangouts, Zoom, entre autres. Prenons des nouvelles, échangeons des trucs et des recettes, cuisinons ensemble en temps réel, racontons-nous des blagues, jouons à des jeux, etc.
• Avec les oreilles : par téléphone. Rien de plus simple et efficace. Entendre la voix de quelqu’un qu’on aime, c’est rassurant et apaisant.

 

Les masques et les couvre-visages

Le port du couvre-visage ou masque artisanal, sera obligatoire dans les transports en commun à compter du 13 juillet 2020 pour les personnes de 12 ans et plus. Cette obligation s’applique aux autobus, au métro, aux traversiers, aux taxis, aux services de voiturage, etc. Les enfants de moins de 12 ans, les personnes dont la condition médicale particulière empêche le port du masque ainsi que celles qui ne sont pas capables de mettre ou de retirer le masque par elles-mêmes ne sont pas visés par l’obligation de porter le couvre-visage dans les transports en commun. Toutefois, pour les enfants de 2 à 12 ans, le port du couvre-visage ou du masque est recommandé.

Le port du couvre-visage est recommandé dans les lieux publics lorsque la distanciation physique n'est pas possible, comme à l’épicerie ou dans les commerces. Le port du couvre-visage dans les lieux publics doit obligatoirement s’accompagner des autres mesures de protection. Le port du couvre-visage pourrait permettre de diminuer le risque qu’une personne asymptomatique mais infectée transmette la COVID‑19 à d’autres.

Si vous êtes malade, restez à la maison. Si vous devez vous rendre à la clinique ou à l’hôpital, portez votre couvre-visage jusqu’à ce qu’on vous donne un masque de procédure.

Les enfants de moins de 2 ans, les personnes avec des difficultés respiratoires, les personnes handicapées ou incapables de retirer leur couvre-visage sans l’aide d’une autre personne ne devraient pas porter de couvre-visage.

Ressources
Quels sont les meilleurs matériaux pour fabriquer un masque maison et comment l'entretenir? Cet article bien détaillé vous aidera à faire un choix éclairé, en matière de tissu et de modèle, pour un bon masque artisanal et répondra à plusieurs de nos questions :  est-ce plus sécuritaire de porter un masque maison que de ne rien porter du tout? Peut-on utiliser le micro-ondes pour désinfecter nos masques?

Comment utiliser un masque ou un couvre-visage :

Pour en savoir plus, consultez le port du couvre-visage dans les lieux publics en contexte de la pandémie de COVID-19

Pensons aux plus vulnérables

Les inégalités sociales de santé sont au coeur des réflexions et des priorités de l'ASPQ. Face à cette pandémie et à la crise qui en découle, certains groupes sont plus touchés que d'autres et ont besoin de davantage de soutien.

Entraidons-nous!
Envie de vous impliquer?

• De nombreux organismes communautaires, notamment des ressources d'urgence alimentaire, manquent actuellement de bénévoles pour continuer à soutenir leurs bénéficiaires pendant la crise. Si vous êtes en santé et avez du temps à offrir à un organisme de votre quartier, visitez : jebenevole.ca

• Pendant la crise, les banques de sang doivent rester bien garnies. Pour faire un don : hema-quebec.qc.ca

 

Inégaux face au coronavirus

12 juin 2020 : Réduire les inégalités doit être un objectif collectif, lettre ouverte publiée dans le journal Le Devoir et cosignée par Thomas Bastien, directeur général de l'Association pour la santé publique du Québec. Les auteurs de cette lettre demande d'améliorer le sort des ménages du 40 % le plus défavorisé et soumettre les politiques des gouvernements et les actions de la société civile à une analyse différenciée selon le sexe et autres facteurs de vulnérabilité (ADS+)

Le 21 mars 2020, l'Observatoire québécois des inégalités, en partenariat avec l'ASPQ, Oxfam-Québec et Mission inclusion ont publié le rapport Inégaux face au coronavirus, Constats et observationsCette analyse propose un premier survol des principaux effets probables de la crise sanitaire provoquée par la propagation de la COVID-19 au Québec et au Canada, ainsi que 15 mesures concrètes pouvant être adoptées pour en limiter les conséquences.

 

Grossesse et accouchement

Lettre ouverte: Pour une grossesse sereine et un bébé en santé malgré la COVID-19
Présentement, avec la COVID-19, la réalité des futures et nouvelles mamans, comme de leur partenaire d’ailleurs, est chamboulée. Mettre au monde un bébé en santé, dans quelques jours ou quelques mois, dans une société qui doit apprendre à vivre autrement, c’est beaucoup plus qu’un défi, ça relève de l’exploit!

________________________________________________________________________

Parce que priver une femme qui accouche du soutien d’un proche qui la connaît bien n’est pas banal, l'ASPQ a partagé, en date du 4 avril 2020, ses préoccupations au gouvernement du Québec :

• Pour la plupart des femmes, l’accouchement est un moment angoissant et intime. L’appui rassurant d’un accompagnateur est essentiel.
• L’accompagnement individualisé que peut offrir un proche pendant l’accouchement contribue à son bon déroulement, autant sur le plan physique que psychologique.
• Pour le ou la conjointe, assister à la naissance de son enfant est une expérience irremplaçable.

Si un hôpital ne peut pas permettre aux femmes d'être accompagnées pour l'accouchement, une autre option doit leur être offerte. L'accompagnement, c'est important!

Ressources utiles

Ressources utiles
Des questions sur la COVID-19?
Des questions sur la COVID-19 ?

L'APPUI pour les proches aidants d'aînés: L’Appui finance des services pour les proches aidants d’aînés partout au Québec, grâce à 17 Appuis régionaux et à une entente spécifique pour les Terres-Cries-de-la-Baie-James. Cet organisme offre aussi deux services pour orienter les proches aidants : un répertoire des ressources par région et Info-aidant, un service d’accompagnement professionnel, gratuit et confidentiel.

Quebec.ca/coronavirus 
418 / 450 / 514 / 819 ou 1 877 644-4545

Guide autosoins COVID-19 et outil d'aide à la décision : Réponses à plusieurs de nos questions sur la COVID-19, dont les meilleures façons de nous protéger et de protéger les autres.

• L'Organisation mondiale de la santé présente une série de faits sur la COVID-19 pour débouloner les mythes émergents. 

Ressources pour les professionnels de la santé
Institut national de santé publique du Québec

Ressources psychologiques
Ressources psychologiques :

• Info-Social 811

• Centres de prévention du suicide de Québec  1 866 APPELLE (1 866 277-3553)

• Association des médecins psychiatres du Québec : Conseils pour survivre la quarantaine

• Mouvement santé mentale Québec : Sept astuces pour préserver sa santé mentale pendant la COVID-19

Ordre des psychologues du Québec : Conseils psychologiques et informations au grand public 

• Applications gratuites pour nous aider à mieux gérer cette période difficile:
→ Sam: pour mieux s'auto évaluer et gérer soi-même son anxiété (en anglais)
→ ​​​​​​​Calm in the storm: pour apprendre à gérer son stress en temps de crise et à intégrer la méditation dans sa vie (en anglais)
→ Sanvello: pour permettre de suivre l’évolution de son humeur et de sa santé mentale (en français et en anglais)
→ Headspace: pour intégrer la méditation et la pleine conscience dans son quotidien (en français et en anglais)
→ MindShift: pour comprendre son anxiété et faire face à diverses situations stressantes (en anglais)
→ Méditer avec petit bambou: pour intégrer la méditation dans son quotidien de manière imagée (en français)
→ ISmart: pour développer un plan personnalisé pour mieux gérer son stress (en français)
→ Toutematête: pour uttiliser la résolution de problèmes pour mieux faire face à son stress et ses émotions (en français et en anglais)

Mise en garde - Les applications sont un moyen pour faire le point et pour développer des stratégies vers un mieux-être. Elles ne se substituent pas aux professionnels de la santé et peuvent, au besoin, être utilisées conjointement à un suivi psychothérapeutique.

Ressources pour les parents
Ressources pour les parents

Mon enfant est inquiet en raison de la pandémie. Comment le soutenir? Pour les parents d’adolescent.e.s et qui, dans le contexte de pandémie liée à la COVID-19, démontrent des réactions inhabituelles.

Ligne Parents de Tel-Jeunes, pour les situations nécessitant une aide IMMÉDIATE et pour parler en tout temps (24/7), 1 800 361-5085 (clavardage et courriel aussi accessibles au www.ligneparents.com

Priorité Parents, pour les situations ne requérant PAS un suivi urgent, mais plutôt un suivi régulier. LigneParents et la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille unissent leurs forces pour offrir un filet de sécurité supplémentaire aux parents du Québec en cette période particulière.

• Regroupement des centres de prévention du suicide - ligne d'écoute pour les parents 24/7

Pour expliquer la COVID-19 aux enfants, ces outils peuvent aider à trouver les mots justes : 

Petit Loup retourne à l'école malgré le vilain virus : la psychoéducatrice Solène Bourque offre deux histoires racontant les émotions que vit Petit Loup lors de son retour en classe en période de déconfinement et la manière dont il se familiarise avec les nouvelles règles mises en place pour contrer la propagation du virus.l Livre à télécharger gratuitement.

• Le déconfinement expliqué aux enfants - une initiative de Télé-Québec, Naître et grandir et la Coopérative nationale de l'information indépendante (CN2I).

• Coronavirus: comment en parler aux enfants?

• Les virus pour les nuls Petit guide 101 pour comprendre comment ça fonctionne  Une infographie pour répondre à nos questions… et celles de nos enfants!

• Animation Coronavirus, COVID-19... Comment se démêler dans tout ça et, surtout, comment bien l'expliquer aux enfants pour les rassurer?


Ressources éducatives

La classe en ligne : des ateliers quotidiens de révision de 30 minutes en français et en mathématiques animés par Marie-Ève Lévesque. Pour qui? Les élèves de tous les niveaux du primaire. Pourquoi? Conserver une routine d'apprentissage même à la maison et à réviser les notions de l'année scolaire.

• Télé-Québec Jeunesse - En classe : friandises pour matière grise, accompagnement pour maintenir les acquis et les apprentissages au niveau préscolaire, primiaire et secondaire, en semaine à la télé et au bout du clavier.

Alloprof Parents, pour des activités pédagogiques et ludiques pour les jeunes.

École ouverte : parents et élèves trouveront certains outils éducatifs, sans toutefois créer de programme spécifique par niveau scolaire.

 

Ressources pour les jeunes
Ressources pour les jeunes

• Jeunesse, J'écoute service de soutien à l’échelle du pays accessible 24/7. Service d’intervention professionnelle, d’information, de ressources et un service de soutien bénévole par texto aux jeunes, en français et en anglais. Téléphone:  1-800-668-6868. Texto: Envoie PARLER au 686868

• TelJeunes

• Lignes d'écoute et d'aide dans le Grand Montréal

•  Vous pouvez aussi appeler l'aide psychosociale de votre CLSC

 

 

Travail et santé

7 trucs pour préserver une bonne santé mentale

La crise actuelle de la COVID-19 représente une source majeure de stress et d’anxiété pour bon nombre de travailleurs et travailleuses, et ce, peu importe leur domaine d’activité.

Voici quelques suggestions utiles pour préserver votre santé mentale, condensé d'un article de La Presse Plus du 26 mai 2020 :

Soyez plus résilient

Acceptez le fait qu’il s’agit de circonstances indépendantes de votre volonté. Évitez de trop penser à l’avenir et gardez à l’esprit que cette situation, bien que difficile, est temporaire. Concentrez-vous sur les aspects positifs de votre vie et sur les choses que vous pouvez contrôler, comme les vêtements que vous portez et la nourriture que vous mangez. Cela devrait vous donner un sentiment de stabilité.

Évitez la surexposition aux nouvelles

Suivez la couverture médiatique de la COVID-19 avec modération. Assurez-vous de vous renseigner auprès de sources d’information officielles et reconnues afin de relativiser la situation. Évitez les messages destinés à susciter la peur et la panique.

Restez en contact avec les autres

Le soutien social peut faire une réelle différence sur la santé mentale d’une personne, surtout dans les circonstances actuelles. Restez en contact avec vos collègues, vos supérieurs ou d’autres personnes de confiance pour valider vos décisions. Dans des moments stressants comme ceux-ci, exprimer vos sentiments revêt une grande importance.

Activez-vous

Vous pourriez, par exemple, aider les autres en respectant les mesures de distanciation physique. Faire preuve de compassion et dépanner les autres lors de situations difficiles rapporte autant à la personne qui reçoit l’aide qu’à celle qui l’offre.

Relaxez à la fin de la journée

Sur l’heure du midi ou à la fin de votre journée de travail, sortez prendre l’air et profitez du soleil. Faites une promenade, roulez à vélo ou jardinez : l’important c’est de bouger! Accordez-vous également de petits plaisirs en pratiquant une activité créative, en écoutant de la musique, en prenant un bain chaud ou en lisant un bon livre.

Maintenez de bonnes habitudes

La santé physique et la santé mentale vont de pair. Des recherches ont démontré que prendre soin de soi physiquement peut aider à faire face au stress et aux situations difficiles, au travail comme à la maison. Mangez des repas sains et équilibrés, faites de l’exercice régulièrement et dormez suffisamment. Aussi, pour gérer votre stress et votre anxiété, limitez votre consommation de tabac, d’alcool et de cannabis.

Demandez de l’aide et utilisez les ressources disponibles

Si la pandémie affecte votre capacité à prendre soin de vous et de votre famille, ou encore votre capacité à fonctionner au travail, n’hésitez pas à solliciter de l’aide et à vous référer aux trucs et ressources pratiques du site Web de l’ASPQ et de celui de la Coalition Poids.

Un courriel parti trop vite peut parfois tourner en cyberincivilité

Les échanges courriel peuvent être rapides et efficaces, mais leur utilisation peut également représenter un risque méconnu pour la santé psychologique. Rétroaction limitée et tardive, impossibilité de se fier au langage non verbal de son interlocuteur pour interpréter ses messages, surinterprétation des messages reçus sont autant d’occasions de commettre de faux pas communicationnels. Sous pression, ces faux pas peuvent représenter de véritables sources de stress. Dans un contexte de pandémie où les communications électroniques se multiplient, comment éviter qu’un simple courriel devienne de la cyberincivilité?

Par Flavie Dion-Cliche, candidate au doctorat en psychologie du travail et des organisations (Ph. D. R/I) à l’Université du Québec à Montréal.

Lire la suite