Association pour la santé publique du Québec

Imprimer

Solutions possibles

Photo bonne idée

Interdire la vente de boissons énergisantes aux mineurs

Étant donné le manque de connaissances quant aux effets des boissons énergisantes sur la santé, en interdire la vente aux mineurs pourrait être envisagé. Rappelons le cas du jeune homme de 15 ans décédé en Ontario après avoir consommé des boissons énergisantes.

Limiter les lieux de mise en marché

En Suède, la vente du Red Bull est autorisée seulement en pharmacie. Ce choix indique aux consommateurs qu’il ne s’agit pas d’un produit de consommation «ordinaire». De plus, le Red Bull est ainsi moins accessible, particulièrement aux mineurs qui fréquentent davantage les dépanneurs que les pharmacies.

Faire appliquer plus rigoureusement l'interdiction de vente de boissons énergisantes additionnées d'alcool

Le mélange de la caféine et de l'alcool est à ÉVITER. Ce mélange est particulièrement dangereux car la caféine réduit la perception de l'altération de la coordination motrice chez le consommateur alors qu'en réalité, la coordination motrice et le temps de réaction du consommateur à ce moment même sont tout à fait modifiés. Il a aussi été démontré que le mélange de caféine et d'alcool provoque une augmentation de la consommation d'alccol et d'épisodes d'ébriété. 

Imposer une redevance spéciale

Imposer une redevance spéciale aux producteurs et importateurs de boissons énergisantes dont les revenus seront investis en prévention et en promotion de la santé.

  • Pour plus de détails concernant la taxe proposée, consultez le site Internet de la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) en cliquant sur le lien suivant : taxe sur les boissons gazeuses et énergisantes