Association pour la santé publique du Québec

À la une
  • Cannabis

    Projet de Loi no 2 (PL-2) L’ASPQ et l’AMSPQ réclament le maintien de l’âge de 18 ans pour l’achat et la consommation de cannabis

    Montréal, 20 février 2019 – Afin d’assurer une meilleure cohérence des messages de prévention et une meilleure protection des jeunes du Québec, l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) et l’Association des spécialistes en médecine préventive du Québec (ASMPQ) réclament le maintien de l’âge de 18 ans pour l’achat et la consommation légale de cannabis. Ils ont réaffirmé cette prise de position, cet après-midi à Québec, dans le cadre des consultations particulières de la Commission de la santé et des services sociaux de l’Assemblée nationale des consultations particulières et audiences publiques sur le projet de loi no 2, loi resserrant l’encadrement du cannabis de la commission de la santé et des services sociaux.

  • Cannabis

    Projet de loi No 2, Loi resserrant l'encadrement du cannabis - Une question de chiffres ou de prévention ?

    L’ASPQ, l’Association des spécialistes en médecine préventive du Québec (ASMPQ) ainsi que leurs partenaires, Dr Richard Bélanger, madame Line Beauchesne ainsi que monsieur Bastien Quirion, se mobilisent pour que le PL-2 et la Loi encadrant le cannabis (RLRQ c. C-5.3) respectent les principes de santé publique et que soit ainsi atteint l’objectif de protéger la santé et la sécurité de la population, et surtout, celle des jeunes.

    Ce mémoire collectif présenté dans le cadre des consultations particulières de la Commission de la santé et des services sociaux de l’Assemblée nationale s’inscrit dans cette perspective

  • Alcool

    Alcopops - JEUNESSE SACRIFIÉE ET FILLES CIBLÉES

    En réponse à la présentation du projet de modifications apportées au Règlement sur les aliments et drogues visant à restreindre la teneur en alcool des boissons alcoolisées purifiées et aromatisées offertes en portions individuelles, l’ASPQ souhaite commenter les mesures proposées en fournissant les plus récentes données concernant les problèmes liés à la consommation de ces boissons.
    L’ASPQ formule ici ses recommandations à Santé Canada dans le cadre de sa proposition de modification du Règlement sur les aliments et drogues visant à encadrer les boissons alcoolisées purifiées et aromatisées.

  • Produits, services et moyens pour la gestion du poids (PSMGP)

    Étude exclusive réalisée par l’ASPQ sur le Zuccarin Diet TM Méfiez-vous des apparences trompeuses !

    Montréal, le 17 décembre 2018 – L’arrivée de 2019, pour plusieurs, coïncidera avec la prise de résolutions nouvelles. Parmi les plus populaires, la perte de poids vient en tête de liste. À ce sujet, l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) émet des réserves. Dr Yves G. Jalbert, spécialiste de contenu à l’Association, précise que « la plupart des gens ont tendance à vouloir régler leur problème de poids vite et sans effort : et c’est justement là-dessus que l’industrie base toutes ses publicités qui s’avèrent souvent trompeuses. »

  • Produits, services et moyens pour la gestion du poids (PSMGP)

    UN PRODUIT AMAIGRISSANT SOUS LA LOUPE

    L’ASPQ a mis sur pied en 2017 un comité d’experts chargé d’analyser et de documenter certains produits, services et moyens amaigrissant (PSMA) mis sur le marché québécois, afin d’étudier leurs promesses et leurs allégations santé et de déposer, le cas échéant, des plaintes auprès de Santé Canada, du Bureau de la concurrence et de l’Office de la protection du consommateur (OPC).

    La première étude de cas de l'ASPQ vise le produit Zuccarin Diet TM.