Association pour la santé publique du Québec

À la une
  • Rayonnement de la santé publique

    L'ASPQ applaudit la nouvelle Politique de l'enfant de la Ville de Montréal

    Montréal, le 16 juin 2016 – L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) salue la nouvelle Politique de l’enfant Naître, grandir, s’épanouir à Montréal : de l’enfance à l’adolescence, mise de l’avant par le maire de Montréal, Denis Coderre. «Avec cette politique, dotée d’un budget de 25 millions $ répartis sur cinq ans, le maire contribue à surmonter d’importants défis de santé du 21e siècle comme les inégalités sociales de santé, le niveau de littératie et les maladies chroniques» souligne Lucie Granger, directrice de l’ASPQ.

  • Rayonnement de la santé publique

    Building Sustainable Health in the 21st Century

    As a collective right and a social and economic asset, sustainable health entails both a collective and an individual responsibilty.

    This is why governments, businesses, communities and individuals must assume, jointly and severally, the greater responsability of creating, maintaining and improving the health of one and all across the entire life cycle, including for future generations.

    Sustainable health, a true genuine project for one and for all!                                                                                     

  • Rayonnement de la santé publique

    Pour bâtir un Québec en santé, agissons sans tarder

    Pour la journée mondiale de la santé, rappelons-nous qu’il y a 42 ans paraissait un ouvrage marquant Nouvelle perspective de la santé des Canadiens : un document de travail (Rapport Lalonde). Ce rapport visionnaire a fait le tour du monde et a été perçu comme la bible de la santé publique. Ce dernier traitait de santé globale, ce que l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) appelle aujourd’hui « santé durable ».  

     

  • Prévention de la violence

    Prévention, protection, sécurité...Immatriculation des armes à feu

    Le contrôle des armes à feu, une question de santé durable - L’ASPQ répond à l’invitation de la Commission des institutions qui tient des auditions publiques sur le projet de loi no 64 (PL 64), Loi sur l’immatriculation des armes à feu.

    L’ASPQ souscrit à l’importance d’investir et de s’investir dans la prévention des problèmes existants ou émergents que ce soit dans le domaine du développement des personnes, des saines habitudes de vie ou des environnements favorables à la santé, à la sécurité et au bien-être.

    D’un point de vue de santé durable, les décès et les blessures imputables aux armes à feu, qu’ils aient été provoqués intentionnellement ou non, constituent une menace pour la santé des Québécois. ll devient inévitable d’envisager les conséquences de l’usage des armes à feu sous l’angle de la santé durable étant donné que les décès, les traumatismes physiques et psychologiques causés par les armes à feu représentent un coût énorme pour la société québécoise.

  • Rayonnement de la santé publique

    Politique québécoise de la jeunesse : des investissements majeurs salués

    L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) salue les investissements importants de la toute nouvelle Politique québécoise de la jeunesse 2030. Tous réalisent qu'il est impératif de se donner des objectifs ambitieux et mesurables pour bâtir la santé durable.

    « Dans son état actuel, la Politique illustre bien les différents enjeux auxquels sont confrontés les jeunes âgés de 15 à 29 ans, mais malheureusement, nous n’y retrouvons aucun objectif concret et mesurable», mentionne Lucie Granger, directrice de l’ASPQ.